Métier d’hôtesse de l’air : les points clés à étudier

À bord des avions, qui parcourent le monde dans toutes les directions et opèrent parfois à des horaires de vol extravagants, le personnel navigant commercial ou PNC, ou agents de bord, travaillent sans relâche entre les cabines et les aéroports. Informations détaillées sur le métier de l'hôtesse : ses tâches quotidiennes, sa formation…

Hôtesse de l’air : les diplômes requis

Pour faire le métier d’hôtesse de l'air, le baccalauréat est le niveau d’études minimum recommandé. Toutefois, certaines compagnies aériennes acceptent d’embaucher des agents de bord sans diplôme d’études secondaires à condition qu’ils aient des connaissances générales. Cependant, afin de faciliter votre recherche d'emploi, on vous recommande de poursuivre vos études au moins jusqu'à l'obtention de votre diplôme d'études secondaires.

Avez-vous vu cela : La révolution du Scrabble : L’émergence de l’outil pour tricher au Scrabble

Obtention du CCA

Après avoir obtenu leur diplôme, les agents de bord doivent obtenir un certificat d'agent de bord, aussi appelé CCA. Ce certificat est exigé pour exercer la profession. 

Pour l'obtenir, vous devez suivre une formation reconnue au niveau européen, dispensée par un établissement de formation reconnu par la DGAC ou Direction Générale de l'Aviation Civile. La durée totale requise est de :

A lire aussi : Location d’appartement à Méribel : un investissement plutôt rentable

  • trois semaines (105 heures) pour les cours théoriques
  • 1,5 semaine (35 heures) pour les cours pratiques.

Et ce, pour un total de 165 heures. Voir ici pour en découvrir plus sur la formation hôtesse de l’air.

Les cours et examens théoriques couvrent les aspects suivants : 

  • la réglementation aéronautique
  • la connaissance générale de l'aviation 
  • la météo
  • la gestion des passagers et surveillance cabine
  • les facteurs humains 
  • la sûreté
  • les aspects médicaux et les premiers secours
  • les marchandises dangereuses
  • la communication au sein des équipages.

Cette partie est confirmée par un examen théorique d'1 h 45. 

Rôle du DGAC

Ainsi, la DGAC organise nombreuses réunions tout au long de l'année. Elles se composent d’un QCM (Questionnaire à Choix Multiples) de 70 questions. Les futurs agents de bord doivent répondre correctement au moins 75 % des questions et réussir un examen écrit avant de pouvoir participer à une formation sur le tas. En général, les compagnies aériennes en charge du recrutement forment elles-mêmes les agents de bord et fixent une journée de sélection : 

  • examen écrit
  • test psychologique
  • entretien.

Métier d’hôtesse de l’air et ses principales missions

Le métier d’hôtesse de l’air tourne autour du : 

  • confort
  • service 
  • et sécurité.

Les agents de bord font partie du personnel de cabine (PNC) et s'occupent des passagers à bord de l'avion. Cependant, la mission débute bien avant le décollage et se poursuit jusqu'après l'atterrissage.

Ainsi, elles agissent :

En amont, afin de contrôler la bonne marche de l’équipement de cabine :

  • masques à oxygène
  • gilets de sauvetage 
  • toboggans
  • chemin lumineux qui mène aux portes de sortie d'urgence.

Et de montrer aux passagers les instructions de sécurité.

Pendant le vol :

  • fournir de la nourriture et des boissons, 
  • prendre soin des enfants non accompagnés et des personnes handicapées 
  • et garantir le respect des règlements à bord. 

Sur certains vols, les agents de bord peuvent être tenus de vendre des produits supplémentaires tels que des prestations de duty free.

Après l'atterrissage, faire en sorte que les passagers débarquent de l’avion dans les meilleures conditions possibles. Le PNC doit également nettoyer et ranger l’appareil. En plus de ces qualités, le métier d’hôtesse de l’air requiert :

  • être expressif
  • présentable 
  • poli
  • serviable 
  • sociable 
  • pratique d’une ou multiples langues étrangères.